Pousse et débourrement, que savons nous la campagne viticole 2022 en Champagne ?

Mille sources d’angoisse, l’heure de la manifestation viticole 2022 a sonné, au moins avant les vendanges. Fin avril, l’évolution de la phénologie est visuellement plus claire dans la région du Chardonnay, où la croissance de la végétation est forte. Les coteaux commencent à verdir et des taches apparaissent souvent au stade “2 à 3 feuilles mobiles”.

Les parcelles de Pinot Noir et/ou Meunier sont encore prédominantes dans le paysage, notamment les parcelles Meunier. Cette hétérogénéité devrait persister plusieurs jours. En fait, la dynamique de croissance devrait légèrement changer au cours des sept prochains jours. En raison de la baisse temporaire des températures quotidiennes, le modèle a prédit que peu de nouvelles feuilles se formeraient pendant une semaine.

Concernant la germination, les dates moyennes retenues pour 2022 pour le Chardonnay, le Pinot Noir et le Meunier sont respectivement les 11, 16 et 19 avril, alors que pour le Champagne c’est le 16 avril. (Chardonnay : Stade 2-3 feuilles étalées. Pinot Noir : 1 à 2 feuilles étalées. Meunier : Stade 06 “écartement des feuilles”).

L’incidence des événements de gel au début d’avril a été estimée à 8 % de bourgeons détruits. Les zones les plus touchées sont la Côte des Bar, Vitryat, Condé en Brie et l’ouest de Château-Thierry. En revanche, les régions d’Epernay, de la Côte des Blancs, de la Montagne de Reims, du Sézannais et de la Vallée de l’Ardre ont été moins touchées.

Le manque de précipitations en avril a commencé à affecter la capacité de stockage d’eau du sol de surface. Actuellement, les prévisions météorologiques ne prévoient pas de précipitations pour le 5 mai. En parcelles, planter des graminées entre rangs de faible vigueur, voire détruisant le contexte climatique de 1 rang sur 2 ou de toutes les parcelles en rangs, compte tenu des limitations actuelles de largeur de bandes enherbées (maxi 30 cm).