Etude à grande échelle des profils de vignerons ou vigneronnes en Champagne

L’Université de Reims Champagne-Ardenne, à travers son Centre d’Etude du Travail et de Spécialisation (CEREP – EA 4692) et sa composante, l’Institut de Recherche de la Vigne et du Vin Georges Chappaz – Villa Bissinger, a démarré en janvier 2022 avec le Syndicat Général des Vignerons de Champagne visée En mettant en évidence les différents obstacles rencontrés par ces professionnels(le) et la filière champenoise dans son ensemble, un profil de vignerons au plus proche de la réalité et de l’actualité est dressé.

L’étude, initiée par le Conseil des Femmes Vigneronnes de la SGV et fruit d’échanges avec Aurélie Mélin, responsable de l’Institut Georges Chappaz – Recherche Collaborative et Médiation et Héritage de la Villa Bissinger, sera menée par la doctorante Océane Minard Carneiro, avec au programme et contrôle des données Responsable scientifique de l’instrument (laboratoire CEREP).

En 1983, une enquête menée par le Conseil des Femmes Vigneronnes de la SGV révèle la présence des femmes et leur implication dans les Maisons de Champagne. Cela suggère que leur rôle se limite presque à des tâches administratives et bureaucratiques comme être en charge du secrétariat, de l’accueil ou de la comptabilité.

Peut-on encore faire ce constat stéréotypé en 2022 ? Aucune recherche n’a été menée depuis pour déterminer la place des femmes dans ces métiers, la nature de leur influence, ou encore les mutations qu’a connues l’industrie du champagne ces dernières années. Entre évolution des conditions de travail, d’accès à la formation, mutations de l’agroécologie, et bien d’autres changements imposés aux professionnels, il semble nécessaire qu’un nouveau bilan révèle une information actuelle au plus proche de la réalité. viticulteur.

L’étude de grande envergure se déroulera en deux phases : d’une part, les adhérents SGV pourront accéder à un questionnaire via un QR code, qui sera envoyé directement aux adhérents SGV le 16 mai, et les viticulteurs plus généralement ( collecte d’informations sur les exploitations agricoles), caractéristiques, conditions de travail, rapport à la santé). D’autre part, une série d’entretiens ont été menés avec ceux qui ont répondu au questionnaire et ont accepté l’association afin d’apporter une dimension plus profonde et personnelle aux sujets abordés dans le questionnaire.